NAO sous étroite surveillance !

Après échange avec les salariés des différents services, il a été décidé collectivement d’attendre le début des négociations avant de faire grève.

Les salariés restent attachés aux revendications construites et portées en fin d’année dernière, et attendent de la direction la prise en compte de ces dernières en appliquant la rétroactivité depuis janvier 2022.

Toujours avec le souci de gagner en efficacité et de ne pas faire perdre d’argent inutilement aux salariés, il a été décidé d’attendre le début des négociations pour voir la prise en compte ou non des revendications des salariés par la direction.

Si la direction prend en compte les demandes, les négociations se passeront sans conflit…

Si la direction ne prend pas en compte les demandes, alors les salariés se mobiliseront pour obtenir satisfaction…

La balle est dans le camp de la direction. Le dialogue social ne se décrète pas ! Il se construit dans un rapport de confiance et de respect, et pas juste du « dialogue », mais de la « négociation » ! Donc un partage de la Valeur Ajoutée envers ceux qui la créent par leur force de travail : les salariés.

Toutes les explications sont à retrouver dans le tract ci-dessous :